Le guide pour gérer son côté bordélique sereinement : 5 conseils pour s’organiser

bordel

Comme beaucoup de personnes créatives, je suis épouvantablement bordélique… Une véritable tornade. Alors forcément, vu que j’essaie de caler plusieurs DIYs et recettes dans le même week-end, j’ai tendance à en mettre partout, VRAIMENT partout. Si l’on rajoute à ça le fait que mon mec a également une passion super encombrante, la musique, et que lui aussi doit rentabiliser ses deux jours de repos par semaine, je ne vous raconte même pas le bazar. On le vivait bien, je vous rassure, mais depuis que nous avons adopté Oliver, notre vieux matou, il devenait urgent de s’organiser.
Alors si vous êtes un peu comme moi, voici 5 « conseils » pour que la situation reste sous contrôle quand vous vous mettez à vos activités créatives…

Définir un espace de travail
Ce n’est pas toujours évident quand on vit dans un petit appart, on finit rapidement par s’étaler partout. Pourtant, c’est important de se donner une zone fixe, toujours la même, de laquelle il ne faut pas déborder. Pour moi c’est la grande table du salon. Elle est près de la fenêtre, ce qui est idéal pour les photos et est assez grande pour la couture. C’est une vrai discipline mais j’essaie de limiter ma créativité à ce périmètre, c’est-à-dire de ne pas poser des trucs qui me serviront plus tard sur le bureau ou sur la table basse pas loin… On sait tous que c’est comme ça que le bordel commence. Mon mec a lui investit la chambre pour faire de la musique (l’endroit le plus calme) et s’applique la même technique.

Ne sortir que ce dont on a besoin
Très très difficile au début mais c’est vraiment un « life changer ». Cela demande un peu de préparation en amont, je le reconnais. Durant la semaine, je décide quels sont les tutos que je vais réaliser pendant le weekend et je me fais une liste mentale du matériel nécessaire. Ça me permet aussi d’acheter ce qui me manque en avance, plutôt que de courir au dernier moment dans une boutique pour trouver du fil de fer ou un truc comme ça. Bon, j’avoue ça m’arrive encore beaucoup trop souvent mais je m’améliore… Tous les week-ends je suis le même rituel : je sors mon trépied, mon appareil, le fond dont j’ai besoin et le matos pour le DIY. Si je sens que la lumière est pas terrible, je sors mon réflecteur, mais je ne le fais pas si ce n’est pas nécessaire quand je débute mon tuto. Ce n’est qu’un détail mais si je n’en ai pas besoin, je ne le sors pas. Enfin vous avez compris l’idée, je me discipline à ne garder que l’essentiel.

Ranger complètement tous les soirs son espace de travail
Je rêve d’avoir un jour un atelier où je pourrais laisser tel quel tous mes projets en cours pour les reprendre plus tard. Malheureusement, dans mon petit appart (et encore je me plains, je vis quand même dans un T2), je ne peux pas tout laisser en place pour y retourner le lendemain. Premièrement car je me connais, en vraie bonne bordélique, si on « me donne la main je prends le bras », bref, c’est un énorme risque de ne rien ranger au prétexte que ce n’est pas tout à fait fini blablabla. Et puis d’un point de vue pratique, on mange sur cette table donc bon, faut pas que j’abuse non plus. (À savoir, je n’applique aucune de ces règles dès que mon mec s’absente quelques jours pour aller faire des concerts. En gros, ma nature reprend le dessus et c’est de nouveau le chaos.)

Trouver une place pour chaque chose
Alors ce conseil va de pair avec le précédent ; il est important que chaque chose ait sa place. Cela vous aidera à ranger rapidement votre espace et trouver votre matériel en un clin d’œil. J’avais une très grosse tendance à faire des piles de trucs sur les étagères ou à tout fourrer dans un tote bag. Un jour j’ai dû me rendre à l’évidence, je ne retrouvais rien, j’achetais en double et mon bazar ne faisait que croître. Bon, je suis très très loin d’être minimaliste hein, c’est toujours un joyeux bordel, mais c’est un bordel un peu mieux organisé ! J’ai acheté une étagère Ikea dédiée à mon matos et rien d’autre. Ensuite, j’ai organisé par genre ; par exemple tous les fils ensembles, les colles et la peinture dans des boîtes etc. J’avais pas mal de box des différents abonnements mensuels et ça m’a bien été utile pour trier. Bon, certains vous recommanderaient d’en profiter pour jeter les trucs inutiles en vous organisant. Je ne le ferai pas car personnellement j’aime bien avoir une réserve de matos et souvent, je me retrouve à pouvoir faire un DIY sans avoir à acheter quoi que ce soit de nouveau. Y’a pas de petites économies !

Relativiser
Parce qu’au fond ce n’est pas très grave d’être bordélique, ça fait partie du processus créatif !


Et vous, c’est quoi vos astuces pour dompter votre nature bordélique ?

Save

Save

2 commentaires

  1. j’assume mon côté bordélique !!!!! mais je rend quand même l’habitude de ne pas « voyager » à vide chez moi. je passe , je range un truc à destination de la pièce ou je vais…ma maison apprécie loool.

    1. Ah oui très très bon conseil !! C’est ma spécialité de faire des voyages à vide ou d’arriver dans une pièce pour oublier ce que j’ai à y faire ! Haha ! Au fond c’est quand même rigolo d’être bordélique 😉

Laisser un commentaire