La sangle tissée pour appareil photo

IMG_5073

Depuis que j’ai reçu un métier à tisser à Noël, je m’amuse beaucoup à créer des jolies tapisseries. Malheureusement, je ne peux pas recouvrir l’intégralité de mes murs avec, c’est un peu too much, moi qui n’ai déjà pas un goût minimaliste pour la déco… Alors, plutôt que de faire une énième création qui restera dans une boîte je me suis dit que ce serait sympa de tisser quelque chose « d’utile ».
Pour réaliser cette sangle d’appareil photo, il ne vous faut qu’une grosse après-midi de tissage. Ça monte assez vite puisque ce n’est pas très large. C’est toujours difficile d’estimer le temps réel des DIY, pour moi tout est doublé par deux pour prendre les photos. Je vous raconte pas la galère pour photographier les différentes étapes avec la même lumière. Oui, forcément il se passe du temps entre chaque et, à cette saison, la luminosité peut être complètement différente en l’espace d’une heure. Vis ma vie de blogueuse DIY…
Bref, revenons-en à nos moutons, vous vous demandez sans doute : « Est-ce assez solide pour suspendre mon reflexe à 500 € ? ». Dans tous les cas je ne vous recommanderais pas de jouer avec le feu, hein. C’est costaud mais utilisez-la peut-être pour un appareil un peu moins précieux… À bon entendeur.

IMG_5037

Matériel :
– Un métier à tisser avec un cadre qui peut tourner (celui que j’utilise)
– De la laine
– Un fil de coton pour la trame
– Une aiguille à laine
– Un peigne (facultatif)
– Une paire de ciseaux ou un coupe-fil
– Deux fermoirs mousquetons pour sangle de sac (les miens sont larges de 3,5 cm)

IMG_5041

1. Commencez par estimer la largeur de votre tissage à l’aide de votre fermoir. Attention, l’ouvrage a tendance à se resserrer donc prévoyez 1 cm de plus, soit un ou deux crans sur votre métier à tisser.

IMG_4970  IMG_4972

2. Coupez le nombre de bouts de fils de cotons nécessaires d’une longueur d’1 m 20.
3. Nouez un à un les fils de trame sur le métier (faites des double noeuds).

IMG_4977  IMG_4981

4. Tournez le haut du métier à tisser pour bien tendre vos fils.

IMG_4984  IMG_4988

5. Commencez à tisser à l’aide de l’aiguille à laine, en passant un dessus un dessous et dans l’autre sens en revenant.

IMG_4990  IMG_4995
6. Avec le peigne, « tassez » un peu le tissage. Vous pouvez également le faire avec vos doigts.
7. Mixez les couleurs.

IMG_5000  IMG_5006

8. Au fur et à mesure de votre tissage, desserrez les fils de la trame en haut et enroulez l’ouvrage sur lui-même en bas pour continuer à tisser.

IMG_5013  IMG_5023

9. Une fois vote sangle terminée, coupez les fils de trame au ras du métier à tisser et nouez-les deux par deux. Ne serrez pas trop pour ne pas déformer votre tissage.

IMG_5029  IMG_5032

10. Rentrez tous les fils avec l’aiguille à laine sur le dos de l’ouvrage. C’est l’étape la plus longue et la moins chouette mais bon il faut en passer par là…

IMG_5046  IMG_5043

11. Enfilez la sangle dans le fermoir. Pliez 1 cm à l’extrémité et repliez sur le fermoir.

IMG_5048  IMG_5065

12. Piquez à la machine. Faites de nombreux allers-retours pour garantir la solidité.
13. Accrochez la sangle à votre appareil photo.

IMG_5084

Voilà !CLicClac

11 commentaires

  1. Très chouette!
    Et si les fils de trame sont vraiment solides je ne pense pas qu’il y ai plus de risque que ça à y accrocher un réflex. Pas plus que pour unne sangle en tissus en tout cas!

  2. Très chouette cette sangle. J’ai investi dans un grand métier à tisser il y a plus d’un an.( Avant cela j’en avais un micro mini riquiqui) mais je ne l’ai toujours pas sorti du carton. Tu m’encourages à al faire…

    1. Merci ! 🙂 J’ai ausi commencé sur un tout petit métier mais la taille de celui-ci me convient très bien pour le moment. Tu devrais vraiment sortir ton grand métier je suis sûre que tu pourras faire plein de projets super !!

Laisser un commentaire